Genèse (Jacob etc.) : deux attitudes de lecture

En lisant le livre de la Genèse dans le cadre de notre groupe Bible, je m’aperçois qu’il y a au moins deux attitudes possibles face à ces textes, et par exemple face à l’histoire de Jacob et de ses femmes.

Une attitude est de se centrer sur l’essentiel (à mes yeux): Dieu crée un peuple, et par ce peuple nous aurons la connaissance progressive de son amour. Pourquoi a-t-il choisi Jacob? C’est son choix: il fallait bien choisir quelqu’un !

L’autre attitude, plus méfiante, et attentive surtout aux détails étranges de l’histoire (p.ex. les stérilités à éclipse des femmes de Jacob), voit les bizarreries du texte et garde donc un certain scepticisme sur toute ce récit: quel est ce Dieu qui manipule les hommes « comme des pions »? Où est notre liberté?

Comment répondre? Sommes-nous des pions entre les mains de Dieu? Je ne le crois pas. Nous sommes des enfants qu’il éduque, et un peuple (l’humanité) au sein duquel il choisit selon ses vues.
Les détails, du genre stérilité, correspondent sans doute aux besoins des lecteurs initiaux du texte; tant mieux si on peut retrouver le sens spirituel ou moral qui est derrière (il y en a sans doute un). Sinon tant pis ! Mais ils affirment en tout cas la liberté de Dieu! Liberté qu’il est bon d’accepter, dans notre relation confiante avec lui.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s