« Abraham sacrifiant » (Genèse 22)

Un ami m’a fait remarquer que, dans le texte du « sacrifice d’Isaac », au début c’est « Dieu » (Elohim – « les dieux ») qui met Abraham à l’épreuve, alors qu’à la fin du texte c’est « le SEIGNEUR » (Adonaï) qui arrête son geste.
Il résumait cela par l’expression assez brutale: « Elohim demande un sacrifice, et YHWH l’empêche » !

J’avais toujours eu en tête l’idée que certains passages de l’Ancien Testament étaient d’origine « élohiste », et d’autres « yahwiste » (ainsi, sauf erreur, les deux récits de la création). Mais ici dans un même texte on trouve les deux appellations ! Et on ne peut pas facilement imaginer que le récit « actuel » soit la fusion de deux récits: comment le premier aurait-il fini?

Peut-être le récit nous montre-t-il le passage d’une conception générale des « dieux », qui sont plus ou moins les dieux de tous les peuples, au Dieu unique, révélé à Abraham, et qui s’affirme différent !

Ou alors il y a la justice (?) et la miséricorde; et en dernier ressort, la miséricorde l’emporte…

Je reste perplexe.