« Les mots et la foi » (livre)

(Reprise d’un texte paru dans un blog disparu)

Avril 2021.
Je suis heureux d’annoncer la sortie de mon nouveau livre: « Les mots et la foi ».
Ce livre est destiné aux chrétiens, ou aux personnes qui s’intéressent au christianisme. C’est une sorte de dictionnaire des principaux aspects de notre foi, en plus de 500 entrées, avec le cas échéant les différentes significations d’un mot.

Il n’existe pas vraiment d’autre ouvrage de ce type. Ou alors ils sont anciens ou limités à un nombre d’entrées bien moindre .
J’ai écrit ce livre en pensant notamment à des catéchumènes à l’esprit un peu curieux, ou à des « recommençants »; et aussi à des personnes d’origine étrangère, ne connaissant pas forcément certains mots qui nous sont familiers.

Il y a des entrées simples (ex. « Angelus », « Office », etc.), et d’autres plus développées, par exemple sur l’amour, la liberté, la sexualité…

Le livre n’entre pas dans les détails en ce qui concerne la liturgie de la messe (voir mon livre « Et si on comprenait la Messe »), ni la Bible – ce serait tout un autre volume.

Voici trois exemples d’entrées; une « simple », et les deux autres avec plusieurs aspects:

Culpabilité
Se sentir coupable, par exemple parce que l’on a mal agi, ou que l’on entretient de mauvaises pensées. La culpabilité n’est pas le péché: on peut pécher sans se sentir coupable; mais aussi se sentir coupable à tort.

Confession
– (Sacrement) Autre nom du sacrement de pénitence et de réconciliation.
– (Groupe religieux) Ex.: Être de confession luthérienne.
– (Affirmation de sa foi) Ex.: La confession d’Augsbourg (1).
– (Récit personnel) Ex.: Les confessions de Saint Augustin.
Voir aussi: Profession de foi.
____
(1) Un texte fondamental du protestantisme

Prédestination
– Saint Paul, notamment en Rm 8,28-30, décrit le projet de Dieu pour les hommes: il les a « prédestinés » à entrer dans la vie auprès de lui.
– Doctrine de réformateurs protestants, écartée par l’Église catholique, selon laquelle « certains hommes sont prédestinés à la vie éternelle, et d’autres pré-ordonnés à la mort éternelle ».

Vous pouvez consulter les douze premières pages du livre sur le site de BOD, à l’adresse
Voir https://www.bod.fr/librairie/les-mots-et-la-foi-philippe-lestang-9782322155705
Un large extrait y est lisible, ainsi que la table des matières (Cliquer sur « Lire un extrait »).
Le même extrait, moins bien mis en page, est visible sur le site d’Amazon.
Dans les deux cas l’extrait comprend un des articles « longs »: Amour.

Le livre est disponible sur les sites de vente en ligne (Amazon notamment) – et sur commande dans toutes les bonnes librairies. Prix 8 euros. Il existe une version Kindle (sur le site d’Amazon) et une version ePub (sur le site de BoD): 1 euro.

Si vous êtes journaliste appelez Noémie Machner.

Publicité

Un nouveau livre: « Les mots et les noms dans la Bible »

Après un an de travail, voici mon nouveau livre, sur la Bible.

Un peu comme mon livre « Les mots et la foi », c’est un dictionnaire de mots ou de noms, associant à chaque entrée une série de citations bibliques. 350 pages… Exemple

A partir de plus d’un millier de termes, noms, ou expressions figurant dans la Bible, je propose au lecteur, débutant ou expérimenté, d’approfondir ses connaissances, de rapprocher des mots ou des passages, etc., de se poser des questions.

Le livre s’adresse en partie aux débutants, comme mon livre précédent. Mais il est en même temps un peu technique, et devrait intéresser celles et ceux qui aiment lire la Bible et réfléchir; approfondir leurs connaissances.

Certains points sont développés dans des encadrés, par exemple l’histoire d’Abraham, les douze « petits » prophètes, etc. Des tables et de nombreuses annexes complètent le livre. La bibliographie renvoie à de nombreuses ressources (yc Internet).

Vous pouvez lire intégralement les 15 premières pages du livre sur le site de l’éditeur, en 
https://www.bod.fr/librairie/les-mots-et-les-noms-dans-la-bible-philippe-lestang-9782322434701

(Cliquer en haut à gauche sur « Lire un extrait »).

Le livre peut être commandé chez tous les libraires (pas les maisons de la presse).

*** Il est aussi disponible au format Kindle (sur le site Amazon), ainsi qu’au format ePub (sur le site BoD) –   PRIX  1 euro !  –  !!

Vos commentaires son bienvenus ! Ecrivez-moi en commentaire à ce billet de blog, en mentionnant votre adresse mel (que je ne publierai pas) si vous voulez engager un dialogue.

Bonne lecture!

Une thèse – de référence – sur Marcel Jousse

Titus Jacquignon vient de consacrer de nombreuses années à une réflexion sur ce que Marcel Jousse apporte, et peut encore apporter.

Les travaux de Marcel Jousse comprennent certes la célèbre ”gestuation”, mais vont surtout dans diverses directions liées à l’origine des évangiles.

Cette thèse est vraiment un travail de référence, et je conseille à tous ceux qui s’intéressent à la Bible, et à son approfondissement, de lire l’article ci-dessous (quelques lignes en allemand, puis le texte est en français !!):

Questions « non résolues »…

Lorsque j’étudie un texte biblique, ou du moins sa version française, il arrive que je sois insatisfait par un mot ou un groupe de mots utilisé par une traduction. En général j’arrive à proposer une alternative: voir par exemple à la fin du billet ci-dessous mon étude sur les Philippiens . Une ressource très utile à cet effet est le site « Djep », alias La Référence biblique.

Et puis il y a des cas où je sèche: aucune des traductions listées par « Djep » ne donne de solution satisfaisante (de mon point de vue). Ce sont ces « Cold cases » que je vais lister peu à peu ci-dessous, en explicitant un peu le problème.

Philippiens 4,19: « Mon Dieu comblera tous vos besoins …« 

Pourquoi Paul parle-t-il ainsi ? Il s’adresse à des croyants ! Peut-être est-ce une façon – littéraire (!) – de dire « Je crois fermement que Dieu.. »
J’aimerais avoir une clarification ! Et surtout une autre formulation!

Traduction de Philippiens 2,1-4

Devant lire, à la messe d’aujourd’hui (Lundi 31° semaine du temps ordinaire), le début de Philippiens 2 (versets 1 à 4), j’ai trouvé que la traduction liturgique était vraiment insatisfaisante, et avec l’accord du prêtre, j’ai lu la traduction suivante, que j’avais élaborée:

Lettre de Saint Paul aux Philippiens (2,1-4)

Frères,

Si vous trouvez dans le Christ votre réconfort
et si son amour vous encourage ;

S’il y a entre vous une communion dans l’Esprit;

Si vous avez de la tendresse et de la bonté les uns pour les autres,

Alors, comblez-moi de joie en vivant en plein accord;
en ayant un même amour;
en étant unis par le cœur et la pensée.

Ne faites rien par esprit de rivalité ou par gloriole.
Mais, avec humilité,
considérez les autres comme supérieurs à vous-mêmes.

Que personne ne recherche son propre intérêt;
mais qu’il pense aussi à celui des autres.

—-

Continuons: Dans la lecture du samedi suivant (Ph 4,10-19) de nombreuses imperfections apparaissent dans la Traduction Liturgique, que d’autres traductions évitent: « refleurir » – « j’ai été formé » – « vous avez bien fait » – « les recettes et dépenses » – « s’ajoutera à votre compte » – « tout reçu » – « comme une offrande » (!) – « mon Dieu » – etc.
C’est ce dernier point, « mon Dieu », l’un des rares pour lesquelles les autres traductions n’offrent pas de solution meilleure, pour lequel j’aimerais trouver au moins une explication – car on ne parlerait plus comme cela aujourd’hui.

J’ouvre donc dans ce blog un nouveau billet, appelé provisoirement « questions non résolues », où je noterai les points comme celui-là, pour lesquelles je n’ai pas vu de solution.

« Strong », si vous savez un peu de grec.

Je connaissais de nom depuis longtemps les « numéros strong », et je n’avais pas compris combien c’est simple et utile – à condition de connaître l’alphabet grec et éventuellement aussi l’ordre des lettres de cet alphabet (α β γ δ ε ζ η θ ι κ λ μ ν ξ ο π ρ σ τ υ φ χ ψ ω); ainsi que par exemple de savoir distinguer le omicron de l’oméga ! Pas besoin d’un niveau universitaire.

Oui, c’est vraiment très utile si on veut aller plus loin que de se baser sur le français pour lire la Bible.

Et le premier livre que doit alors avoir l’apprenti bibliste, c’est le « Nouveau Testament interlinéaire grec français ». Un exemple: je m’interrogeais sur le mot « digne », qui apparaît notamment en Mt 8,8 (« Je ne suis pas digne que tu entres chez moi ») et en Mt 10:37 (« Qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi »).
En regardant le texte grec pour ces versets, on voit que le mot grec n’est pas le même ! « ikanos » d’un côté, et « axios » de l’autre !

(Voir aussi en ligne des outils interlinéaires comme https://theotex.org/ntgf/matthieu/matthieu_1_gf.html).

Et c’est alors qu’interviennent les numéros strong ! Ils permettent d’avoir la liste (et le texte) de tous les passages où « ikanos » est employé, et de ceux où « axios » est employé! Génial. Voici comment faire:

Pour trouver le numéro strong d’un mot grec, allez d’abord ici: https://www.lueur.org/bible/hebreu-grec/ et tapez simplement à droite, en lettres françaises, « axios ».
Surprise, il y a deux réponses, mais la deuxième correspond à l’adverbe ἀξίως et non à l’adjectif ἄξιος !

Cela vous donnera le numéro strong du mot: 514
Pour ikanos c’est 2425; ce mot veut dire « suffisant » (« Je ne suis pas suffisant »!).

Ensuite allez en https://emcitv.com/bible/strong/search-bible-strong.php et tapez le code., puis cliquez sur le résultat. En colonne de droite vous voyez apparaître tous les versets où est utilisé le mot .
Par exemple pour axios: https://emcitv.com/bible/strong-biblique-grec-axios-514.html (39 occurrences !).

Il vous reste à réfléchir sur les diverses nuances auxquelles ces deux mots correspondent !

Bonne route !

– – – – – – – – – – –

Ci-dessous photo d’une page du NT interlinéaire: A gauche, deux traductions en français: TOB et BFC.

Trois « comparateurs » bibliques

Quand on cherche à citer un certain passage de la Bible, il est pratique d’avoir sous les yeux les différentes façons dont ce passage a été traduit par les nombreuses bibles existantes.

Voici trois sites qui rendent ce service:

http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique/

https://www.levangile.com/Comparateur-Multi-Bible.php

https://www.bible.audio/comparateur-multi-bible.php

Chacun a ses qualités: bibles citées, et ergonomie!

Traduction à la carte…

Le site « La référence biblique » permet de visualiser, en parallèle, pour chaque verset de la Bible, plus d’une vingtaine de traductions! Cela peut être vraiment utile pour approfondir certains passages.

Je viens de m’en servir pour établir une traduction qui me plaise du premier verset du psaume 1 – je continuerai peut-être pour la suite du psaume.

L’image ci-dessous montre une partie des traductions proposées – il y en a 27 !
Et j’ai fabriqué une nouvelle traduction en choisissant les éléments qui me plaisent: qui me paraissent les plus satisfaisants pour un lecteur français moderne. Les flèches sur l’image indiquent mon choix.

Cliquer (puis cliquer à nouveau!) pour agrandir !

« Pré-lectures »: Attention aux erreurs…

De brefs commentaires sur les lectures du dimanche sont proposés dans certaines paroisses sur la « feuille de messe ». Ou bien sont faits oralement.

Reste à éviter les erreurs…

Ainsi, ce dernier dimanche, par rapport à la lecture des Hébreux (5,1-6), la feuille de notre paroisse donnait ce commentaire:
« Choisi parmi les hommes, connaissant nos faiblesses, Jésus est notre prêtre, notre intercesseur auprès du Père ».

Mais en fait, non, Jésus n’est pas « choisi parmi les hommes »…

La suite du commentaire reprend, en gros, ce que dit le texte de la lettre. Or ce qui y est dit est discutable, ou en tout cas discuté: Jésus intercède-t-il pour nous? On considère plutôt que son sacrifice: i. N’était pas une intercession et ii. A été fait une fois pour toutes, il y a deux mille ans.

Pour les pré-lectures que j’ai rédigées, voir http://www.plestang.com/pre-lectures.php .