Le centurion, revêtu de l’autorité (Mt 8,9)

Le centurion qui « n’est pas digne » que Jésus entre chez lui (Mt 8,5-13)  dit à ses soldats « Va ici! », « Fais cela ».

Le texte dit qu’il est « soumis à une autorité ». Le diacre qui faisait l’homélie aujourd’hui a préféré dire qu’il est « revêtu de l’autorité de l’empereur », ce qui lui permet de commander à ses soldats.

Et ensuite, a dit le diacre, il se place sous l’autorité du Christ.

« Jamais je ne vous ai connus » (Mt 7,22)

Ce texte de Matthieu, et son parallèle de Luc 13,26, sont bien connus.
Beaucoup me diront en ce jour-là: « N’est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé? Chassé les démons? Fait de nombreux miracles? (..) »  Et Jésus répond: « Jamais je ne vous ai connus; écartez-vous de moi, vous qui faites le mal! »

Dans son homélie d’aujourd’hui, le prêtre nous a demandé: « Est-ce cela que nous dirons à Jésus quand nous le rencontrerons? »
Et il a ajouté: « C’est une fausse piste que de vouloir exister devant Jésus par ce que nous aurons fait. »

Ce dont il s’agit, c’est d’être; être dans son intimité; le connaître.
Oui: « le connaître ». Jésus en effet conclut: « Jamais je ne vous ai connus ».

Elie au Carmel: d’où vient l’eau des cruches?

1 Rois 18,34: Sur la montagne du Carmel, alors que la sécheresse sévit depuis trois ans, Elie fait remplir d’eau une rigole autour du taureau qu’il va sacrifier: 20 litres ou davantage, selon les Bibles.

D’où vient cette eau, qui remplit les douze cruches que l’on verse, alors que c’est la sécheresse, et que l’on est a priori haut dans la montagne?
On voit que les esprits logiques peuvent découvrir des problèmes un peu partout !

Mais peut-être y a-t-il des commentaires (midrash) juifs qui parlent de cela?

(Source: G.)

Jésus et le figuier: Ezéchiel !

G., qui est ma source favorite 🙂 , a remarqué que le texte d’Ezéchiel que nous lirons dimanche (Ez 17,22-24) se termine par cette affirmation: « Je suis le SEIGNEUR (..) qui dessèche l’arbre vert et fait fleurir l’arbre sec. »
On pense alors à l’épisode du figuier desséché (Mt 21,18-20 et Mc 11,12-21); à travers son acte, Jésus s’affirme donc comme « le Seigneur »: Dieu.
La TOB ne mentionne aucune référence à l’ancien testament pour ce passage d’évangile; la Bible Segond d’étude et la Bible de Jérusalem mentionnent Osée 9,16 et Habacuc 3,17 (la racine d’Ephraïm est desséchée; le figuier ne fleurira pas). Mais pas Ezéchiel.

16.06 – J’ajoute ici une référence à un Propos du philosophe Alain, datant du 5 janvier 1924 ( l’audio peut en être acheté chez Virgin – Google permet de trouver une variante du texte, mais assez différente, moins convaincante).
Que dit Alain? Que le figuier, en quelque sorte, suit « la Loi », « comme les pharisiens »; et que Jésus vient nous faire entrer dans l’âge où la règle de l’homme cesse d’être la nécessité, la « loi des bêtes ».
« Aux yeux de l’homme, la nécessité n’est nullement respectable ». Prenant l’exemple de négociations internationales pour la paix qui achoppent parce que « les conditions ne sont pas réunies », et que « on ne fait pas de miracles »,  il conclut: « l’homme véritable n’attend pas la saison de la paix. »

Commentaires bibliques collectifs

La page « Bible » de mon site rappelle en résumé (en colonne de droite) un projet que je n’espère plus voir se réaliser, mais c’est bien dommage: celui d’une vaste base de commentaires bibliques, qui se développerait avec les contributions de tous. Cela supposerait assez rapidement d’importants moyens informatiques, et les heures d’informaticien qui vont avec!