Retour sur le Notre Père

Nouvelle version du billet, entièrement revu,  janvier 2020

A l’occasion de la mise en place du « nouveau Notre Père » (« Ne nous laisse pas entrer en tentation« ) j’essaie ci-dessous d’expliquer comment se pose la question.

L’ancienne traduction liturgique était: « Ne nous laissez pas succomber à la tentation » puis « Ne nous soumets pas à la tentation« ..

Le texte latin du Notre Père n’est pas changé:  « ne nos inducas in tentationem » (« ne nous fais pas entrer »?)

Commençons par deux remarques préalables:

– Le mal et le malheur, ce n’est pas la même chose. Voir Isaïe 45,7 qui ose dire:
 « Je fais le bonheur et je crée le malheur; c’est moi, le SEIGNEUR, qui fais tout cela ».

– Etre soumis à une tentation (la subir, y être affronté), et céder à la tentation (être emporté), c’est différent. Dieu peut soumettre quelqu’un à des tentations. Voir Matthieu 4,1:
« Jésus fut poussé au désert par l’Esprit pour y être tenté par le diable ».

Le texte grec du Notre Père (Matthieu 6,13 et Luc 11,4) utilise l’expression  « mè eis-enenkès èmas eis peirasmon« . Littéralement « ne nous emporte pas dans l’épreuve » (Trad. Interlinéaire grec-français, Maurice Carrez).  On trouve presque la même expression à l’agonie (Mt 26,41 – Mc 14,38 – Lc 22,46): « entrer » en tentation.
Le même mot signifie « épreuve » et « tentation » – M.Carrez a choisi d’utiliser l’un comme l’autre; la Bible Segond d’étude utilise « épreuve » aux deux endroits.

Le père Carmignac, auteur d’une étude de référence, compare le texte grec à ce qu’aurait été un texte araméen antérieur (dont il suppose l’existence), et qui  aurait utilisé d’après lui une formule « factitive », « fais que nous n’entrions pas dans la tentation« , mal interprétée en grec… Donc « Fais que nous ne soyions pas emportés par l’épreuve! »

En français, il me semble que « entrer » en tentation est différent de « céder »: c’est se trouver en situation de tentation. Il s’agit ensuite de ne pas être emporté par l’épreuve.

Il aurait donc fallu dire quelque chose comme
– « Fais que nous ne nous succombions pas à la tentation », ou
– « Ne nous laisse pas succomber à la tentation » – qui est la plus ancienne formule, en remplaçant le « vous » par le « tu » !
(Ou encore:  « Fais que nous n’entrions pas dans la tentation » ou  « Ne nous laisse pas entrer DANS la tentation« ).

La formule actuelle « coule bien dans la bouche », mais a un sens qu’il faut imaginer: « entrer en tentation » est censé vouloir dire « accepter la tentation… »

***

  • Si on regarde l’anglais (King James), il dit: « Lead us not into temptation »; noter le « into »: « dans ».
  • Le 30.4.2020 je lis, de Paul Calzada , la traduction proposée:  « Ne nous abandonne pas dans la tentation« .  Intéressant !
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s