Comprendre: « Le Seigneur avait donné la victoire à Aram » (2 Rois 5,1)

Le célèbre passage de la rencontre entre Élisée et le général syrien Naaman (2 Rois 5) commence par une phrase qui peut laisser le lecteur perplexe:
« Naaman, chef de l’armée du roi de Syrie, jouissait de la faveur de son maître et d’une grande considération, car c’était par lui que le Seigneur avait donné la victoire à Aram. Mais cet homme était lépreux. »

Le lecteur de la Bible est habitué à ce que toute défaite d’Israël soit une décision du Seigneur, qui a choisi de faire battre son peuple, par exemple parce qu’il n’est pas assez fidèle. Mais ici il est spécifié qu’un général ennemi a joué un rôle particulier ! A-t-il prié le Dieu d’Israël, et en a-t-il informé son roi (le roi d’Aram)?

Une hypothèse plus simple est qu’il s’agit là d’une formule pour introduire l’histoire de ce général.
C’est une fillette d’Israël, devenue esclave de la femme de Naaman, qui fait en pratique le lien avec Israël: « Il y a un prophète qui pourra le délivrer, en Samarie » (toujours partie d’Israël à l’époque, vers -850).

Le roi d’Aram prépare alors pour le roi Joram (1) une lettre en quelque sorte comminatoire – comme un suzerain s’adresse à un vassal (2): « Je t’envoie mon général pour que tu le guérisses… ». Le général Naaman part, avec – de façon curieuse et presque contradictoire – de nombreux cadeaux, dont dix talents d’argent et six mille pièces d’or.

A son arrivée, le roi d’Israël est inquiet et furieux. Mais Élisée lui fait dire: « Envoie-moi cet homme, et il saura qu’il y a un prophète en Israël ».

La suite de l’histoire est bien connue. Le général arrive devant la maison d’Élisée, mais celui-ci ne sort pas; il envoie un serviteur lui dire: « Va te baigner sept fois dans le Jourdain, et ta peau redeviendra saine ». Naaman, furieux que le prophète se contente de l’envoyer au Jourdain, décide de repartir chez lui. Mais ses serviteurs lui disent: « Si le prophète t’avait demandé quelque chose de difficile, ne l’aurais-tu pas fait? » Il va alors au Jourdain et est guéri. Alors il retourne trouver Elisée et entre chez lui; mais Elisée refuse tout cadeau. Naaman demande de pouvoir emporter de la terre d’Israël, sur deux mulets.

L’histoire ne s’arrête pas tout à fait là, et je vous laisse aller la (re)lire!

————————————

(1) Le nom du roi est précisé par la Bible Osty. (2) Commentaire de la Nouvelle Bible Segond.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s