« Il lui fut accordé d’être juste » !

Et on continue! En lisant le verset ci-dessus (Romains 4,22) dans la traduction liturgique, je me suis demandé quelle théologie avaient en tête les gens qui ont écrit une aussi invraisemblable traduction. On poursuit ici la réflexion commencée dans le billet précédent.
On notera d’ailleurs que l’ancienne traduction liturgique (avant 2013) utilisait une traduction bien différente. Et « les grandes traductions » (Segond, TOB, BFC, Jérusalem etc.) ne traduisent évidemment pas ainsi.

Certains disent « Il estima qu’il était juste »; ou « Dieu l’a considéré comme juste ». On trouve aussi le vieux « cela lui fut compté comme justice », qui n’a guère de sens.

Y a-t-il un endroit où l’on peut écrire pour transmettre les remarques? Lors de la révision de la version précédente, j’avais pour ma part transmis de nombreuses remarques, et dans un certain nombre de cas le nouveau texte élimine les problèmes que j’avais signalé. Mais en voici au moins un nouveau !

PS – Je vois que tout le paragraphe qui suit reprend cette même expression; cette même approche: « Dieu accorde! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s