« Il l’émonde pour qu’il en porte davantage » (Jean 15,2)

Il y a quelques jours nous lisions en groupe Bible le passage de Matthieu 22 – le festin nuptial – où le roi se met en colère et fait périr les assassins (22,7). Est-ce vraiment cela l’attitude de Dieu, nous demandions-nous.

J’ai repensé à l’histoire d’Israël, qui a comporté notamment l’exil à Babylone, annoncé et commenté par les prophètes.  Dieu a formé un peuple, le peuple d’Israël, à travers les centaines et centaines d’années du Premier Testament. Cette histoire a comporté des moments de destruction: « d’émondage ».

Et à l’époque de Jésus, une partie du peuple juif, dans la ligne spirituelle que les écrivains sacrés avaient préparée, était prête à accueillir Jésus.

L’histoire continue: comme Saint Paul l’explique en Romains 11,26 (voir mon billet de janvier dernier):
« Tout Israël sera sauvé« .

« O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! »  (Romains 11,33).

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s