Un petit effort !

Deux points, liés aux lectures liturgiques d’aujourd’hui, m’amènent à réagir.

D’abord la première lecture, que le lectionnaire liturgique annonce fièrement comme « Lecture du livre du prophète Daniel » ! Mais même la Traduction liturgique  ne parle pas de « prophète » Daniel; elle parle du « Livre de Daniel », comme le font aussi bien entendu la TOB et autres bibles.
Le livre de Daniel, composite, est une fiction – un peu comme le livre dit du « prophète » Jonas. Certes il a un contenu partiellement prophétique – ou plutôt apocalyptique, mais, encore une fois, il n’y a que le lectionnaire qui utilise cette appellation inappropriée.

Concernant maintenant l’évangile de Jean, en 8,41, « Nous ne sommes pas nés de la prostitution… » Le passage est bien connu, et sa signification est classique, en lien avec les textes des prophètes (p.ex. Osée). Ce qui m’a stupéfié, c’est le détail d’une note de la TOB, qui parle de façon bien affirmative des pharisiens et autres interlocuteurs de Jésus, dans les termes suivants:
« Croyant être fidèles à Dieu envers et contre tout, ils se sont séparés de lui, de sorte que, maintenant, c’est Satan qui est devenu leur père« .

Ce qui, dans l’évangile de Jean, est plutôt me semble-t-il une façon de parler, ou tout au plus une mise en garde, devient dans cette note une affirmation pleine et directe, même pas mise dans la bouche de Jésus: présentée comme une vérité théologique…

Je ne me vois pas parler en ces termes à des amis juifs, pour leur expliquer ce passage !
Un peu de recul svp !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s