Jésus se laisse toucher…

La liturgie de la messe d’aujourd’hui (lundi de la 5° semaine ordinaire années paires) rapproche deux textes sur la présence de Dieu qui ont inspiré le prêtre qui faisait l’homélie:
– Dans 1 Rois 8, il est question du transport de l’arche vers le temple nouvellement construit. Le prêtre nous a rappelé qu’on ne touchait pas l’arche, de peur de mourir (quoique, à part l’épisode de 2 Samuel 6,7, je n’aie pas vu d’indication en ce sens dans la Bible).
– Jésus par contre, en Marc 6,56, se laisse toucher, et ceux qui le touchent sont guéris: Jésus, Dieu proche.

Le prêtre a continué en parlant des tabernacles de nos églises, qui continuent la présence de Dieu sous la « tente de la rencontre ». Dieu « hostie » (victime), que nous pouvons toucher, qui vient en nous par la communion et nous apporte le salut.

Chacun de nous enfin est, ou peut être, présence de Dieu au milieu des hommes. Présence de Dieu qui se laisse toucher par les hommes.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s