« Le Royaume » (Carrère): non!

On m’a offert deux fois « Le royaume », d’Emmanuel Carrère; la première fois, en septembre dernier, je l’ai échangé contre autre chose, compte tenu du mal qu’on m’en avait dit. L’ayant reçu à nouveau à Noël de quelqu’un d’autre, j’ai décidé de me mettre à le lire.

Les 250 premières pages (sur 600) furent une bonne surprise; cela commence par le récit de la conversion de l’auteur: des quelques années où il a été chrétien; 140 pages qui ne sont pas sans intérêt: elles montrent comment il avait compris le christianisme à l’époque – d’une façon très volontariste, pas vraiment basée sur une conviction raisonnée. Puis commence le récit de la vie de Paul, qui est amusant, original, iconoclaste, et comprend des remarques intéressantes (voir par exemple l’extrait que j’ai mis sur le blog « Phrases »). Mais les choses se sont gâtées pour moi vers la page 260: trois grosses erreurs factuelles en 3 pages, et cela continue après (par exemple à l’arrivée de Paul en Italie). Tant que l’auteur ne réinventait pas complètement ce qui s’est passé, c’était supportable; mais après on entre dans la fiction: une sorte d’uchronie, où tout se serait passé différemment.

Carrère se flatte de connaître l’histoire des premiers chrétiens aussi bien que tous les spécialistes. Je crains qu’il soit surtout doué pour raconter des histoires.

A déconseiller.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s