« Ne nous soumets pas à l’épreuve »

Sur son blog, Desiderius Erasme critique la nouvelle traduction du Notre Père, sous le titre: « D’une erreur à l’autre » .

C’était sur le mot tentation, estime-t-il, qu’il fallait réfléchir, et c’était lui qu’il fallait changer. Il s’agit d’épreuves (cf traduction Nouvelle Bible Segond), et Dieu peut effectivement nous y soumettre. Mais on peut lui demander « si c’est possible » (cf Jésus à l’agonie) d’en être délivré.

Publicités

Une réflexion sur “« Ne nous soumets pas à l’épreuve »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s