« Terre de la promesse »

A propos de la promesse faite par Dieu à Jacob, un ami prêtre nous disait aujourd’hui qu’il évite personnellement l’expression « terre promise », et lui préfère l’expression « terre de la promesse ».

Dire « terre promise », c’est en effet faire de la terre un but; c’est fermer la perspective. Au contraire l’expression « terre de la promesse » insiste sur le fait que ce qui est central c’est la promesse.

La promesse est plus large que la terre; elle la dépasse.

Peut-être d’ailleurs la terre n’est-elle qu’une étape?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s