Une interprétation étonnante de la « chute »

John Polkinghorne (voir Wikipedia anglais) a écrit un livre intitulé « Testing Scripture ». Un des chapitres est consacré à la création et à la chute. A la page 29 il parle de la façon dont les hominidés ont sans doute à la fois progressivement  pris connaissance,  d’une part d’eux-mêmes et de leur situation dans le temps, et d’autre part de la présence de Dieu. Et comment ils se sont plutôt tournés vers eux-mêmes, ce qui fut le processus, fort étalé dans le temps, que l’on désigne par chute: « Ce fut un gain en connaissance » écrit Polkinghorne, « une chute vers le haut » (« upward »). « Mais c’était une erreur de croire que l’homme pouvait seul atteindre une égalité avec le créateur; qu’il peut vivre indépendamment de Dieu. »

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s