« Jamais je ne vous ai connus » (Mt 7,22)

Ce texte de Matthieu, et son parallèle de Luc 13,26, sont bien connus.
Beaucoup me diront en ce jour-là: « N’est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé? Chassé les démons? Fait de nombreux miracles? (..) »  Et Jésus répond: « Jamais je ne vous ai connus; écartez-vous de moi, vous qui faites le mal! »

Dans son homélie d’aujourd’hui, le prêtre nous a demandé: « Est-ce cela que nous dirons à Jésus quand nous le rencontrerons? »
Et il a ajouté: « C’est une fausse piste que de vouloir exister devant Jésus par ce que nous aurons fait. »

Ce dont il s’agit, c’est d’être; être dans son intimité; le connaître.
Oui: « le connaître ». Jésus en effet conclut: « Jamais je ne vous ai connus ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s